Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La thématique :

Risque chimique

Des produits dangereux sont présents un peu partout et dans tous les secteurs: en industrie pour les process, la lubrification, mais aussi dans le bâtiment, l’artisanat et aussi dans le tertiaire notamment pour le nettoyage et la maintenance des bâtiments et des installations techniques! Ils peuvent avoir des effets à court ou long terme dont certains peuvent être très graves: explosion, cancers… La gestion du risque chimique pour la santé et la sécurité est donc d’une importance cruciale dans tous les environnements de travail où des substances chimiques dangereuses sont présentes.

Voici quelques étapes clés pour gérer efficacement ce risque :

Identification des produits chimiques

Commencez par recenser tous les produits chimiques utilisés ou présents sur le lieu de travail. Cela inclut les produits chimiques utilisés dans les procédés de production, les produits de nettoyage, les solvants, les gaz, etc.

Évaluation des risques

Une fois les produits chimiques identifiés, procédez à une évaluation des risques. Cela consiste à déterminer les dangers potentiels associés à chaque produit chimique, tels que la toxicité, l’inflammabilité, la réactivité, etc. Évaluez également les voies d’exposition possibles, comme l’inhalation, le contact cutané ou l’ingestion. L’évaluation doit considérer les risques pour la santé, pour la sécurité (explosion, incendie…) mais aussi par rapport aux installations (corrosion…). Au préalable, il est nécessaire de déterminer des groupes d’exposition homogènes.
Il existe différents outils qui permettent d’aider à cette évaluation dont Seirich de l’INRS ; il est utilisable par tous mais nécessite une formation et une expertise pour pouvoir être exploité à son plein potentiel (niveau 3: expert).

De plus, cet outil ne permet pas de prendre en compte ni les polyexpositions, ni les risques de réactions dangereuses.

Par ailleurs, le même produit peut présenter des risques différents suivant qu’il est sous forme de nanomatériaux ou non.

Mesures de prévention

Mettez en place des mesures de prévention pour réduire les risques chimiques. Cela peut inclure l’utilisation de substituts moins dangereux, l’application de contrôles d’ingénierie tels que l’utilisation de systèmes de ventilation appropriés, l’installation de systèmes de confinement des produits chimiques, etc.

Formation et sensibilisation

Assurez-vous que tous les travailleurs sont formés aux risques chimiques spécifiques associés à leur poste de travail. Ils doivent être conscients des dangers, savoir comment manipuler correctement les produits chimiques, utiliser les équipements de protection individuelle (EPI) appropriés et connaître les procédures d’urgence en cas d’exposition ou d’incident.

Stockage et étiquetage appropriés

Veillez à ce que tous les produits chimiques soient stockés correctement dans des zones spécifiquement désignées, en respectant les règles de sécurité (grille de compatibilité des produits) et les exigences réglementaires. Assurez-vous que les contenants de produits chimiques sont correctement étiquetés avec des informations claires sur les dangers, les précautions d’utilisation et les mesures de premiers secours. Un plan de stockage a son utilité ici.

Procédures d’urgence

Élaborez des procédures d’urgence détaillées en cas d’accident chimique, y compris des plans d’évacuation, des mesures de confinement et des procédures de premiers secours. Assurez-vous que tous les travailleurs sont formés et familiarisés avec ces procédures.

Surveillance et évaluation

Mettez en place un système de surveillance régulier pour détecter les changements dans l’environnement de travail, les nouvelles substances chimiques introduites ou les problèmes potentiels liés à la sécurité chimique. Effectuez des évaluations périodiques pour identifier les domaines d’amélioration et mettre à jour les mesures de gestion des risques chimiques si nécessaire.

Documentation

Tenez à jour une documentation complète des produits chimiques utilisés, des évaluations des risques, des formations dispensées, des incidents survenus et des mesures de prévention mises en place. Cette documentation doit être facilement accessible et régulièrement mise à jour. En France, cette documentation fait partie du document unique et doit être archivée durant 40 ans. Au Luxembourg, les documents relatifs au risque chimique doivent être archivés 30 ans au moins.

Conclusion sur la gestion de risque chimique

En suivant ces étapes, vous pouvez minimiser les risques chimiques pour la santé et la sécurité des travailleurs, assurer la conformité réglementaire et créer un environnement de travail plus sûr et plus sain. N’oubliez pas de consulter les réglementations et les normes spécifiques à votre pays et à votre secteur d’activité pour vous assurer d’adopter les bonnes pratiques appropriées.

En cas de doute, n’hésitez pas à faire appel à des compétences extérieures.

Auteur :

EHS

EHS

Hygiéniste du travail et de l’Environnement avec plus de 20 ans d’expérience dans le domaine, Daniel Schmidt est enregistré en tant qu’IPRP (Intervenant en Prévention des Risques Professionnels) auprès de la DREETS Grand-Est.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laissez-nous / let us / lassen Sie uns

Vos commentaires / Your comments / Deine Kommentare

Vos remarques et vos commentaires sont attendus. Pour poser vos questions, veuillez utiliser plutôt le formulaire de contact.

English :

Your remarks and comments are expected. To ask your questions, please use the contact form instead.

Deutsch :

Ihre Bemerkungen und Kommentare werden erwartet. Um Ihre Fragen zu stellen, verwenden Sie bitte stattdessen das Kontaktformular.

Avis clients

Ils parlent de nous.

Nous avons déjà eu la chance de travailler sur différents projets avec plusieurs entreprises.